Si vous n'avez rien à faire le Dimanche, surtout en ce moment qu'il fait bien froid, je vous recommande la visite de la file d'attente du Musée Asiatique Guimet **, que vous vouliez visiter le musée seul, l'expo en cours, ou les deux, et admirer la galerie des merveilleux bijoux des Trésors de Kaboul et de Bactriane .

3622

 

Dans la foulée, j'ai entraîné l'Emir (* le chef) à l'Epicerie du Drugstore des Champs Zé.

Du temps où j'étais jeune zébelle, on l'appelait Publicis.  Evidemment, ce n'est pas ici en ces lieux hautement chébran et touristiques, que je remplirai mon panier de la ménagère, pas plus que je n'y dejeunerai tant c'est bruyant.

Si j'y retourne ce sera avec mon guide assimil Franco-Japonais,  pour demander des belles tranches de saumon fumé de Norvège (bon),  tant il était difficile de se faire comprendre, nous avons renoncé à demander celui de la Baltique.

Je ne vous raconte pas non plus, comment lui demander quelle est la terrine en croûte à la pintade et quelle est celle au canard... du coup on a oublié d'acheter les blinis. Sayonara et Hara Kiri !Blini @Janemexique

Hier soir, je me suis mise en quête d'une recette et j'ai testé celle de Mona la Gourmande sur Marmiton , que les puristes me pardonnent, mais cette recette est géniale, bonne et rapide et ne nécessité pas l'ultîme et indispensable poêle à blinis.

 

En voilà une douzaine moins un (celui que j'ai mangé pour voir)

La recette

Dans un saladier verser :

  • 3 yaourts bulgare (125g chaque) puis

  • 3 pots de farine fluide Francine remplis à la cuillère à ras (ou 1 de seigle et 2 de farine normale), mais pas trop tassé puis

  • 3 gros oeufs et enfin

  • un peu d'aneth en poudre pour le folklore, puis en dernier

  • 1 sachet de levure chimique (rose Alsa), bien mélanger

  • un peu de lait si la pâte est trop compacte

  • Temps de repos au frais une heure maxi, mais pas obligatoire

  • Une louchette en inox pour calibrer, pôele anti-adhesive

  • cuisson  comme les crêpes, avec un peu de beurre de temps à autre.

(**) Musée Guimet et Panthéon Boudhique (métro Iena ou Boissière)

Infos pratiques : Contrairement à ses débuts, cette expo est un grand succès, succès complètement inattendu par le Musée, du coup tout le monde attend le week-end ou en semaine, dehors que ce soit pour visiter le musée seul ou l' expo, si vous n'avez pas de billet coupe-file (peu pratique puisqu'il faut aller les chercher à la fnac), portique scan, puis à l'entrée de l'expo temporaire (par 20 personnes), billet coupe-file ou non, et enfin  une dernière fois pour admirer la salle des bijoux de l'expo, car on ne défile que d'un seul côté et le personnel n'encourage pas les visiteurs à avancer. Passé 16 heures, la vente des billets peut être arrêtée.

Des visites commentées ont lieu tous les jours mais pas le Dimanche et le billet combiné est recommandé car de belles pièces complémentaires sont à voir en plus de l'exposition assez courte. A noter que le panthéon boudhique se visite sur appel préalable et qu'il s'y déroule parfois des cérémonies du thé. Salon de thé au prix exhorbitant, et restaurant au prix correct mais trop petit.